ScentAir savoure la douce odeur du succès international


L’entreprise ScentAir croît au-delà des frontières et s’étend jusqu’à Hong Kong
Article original du Charlotte Business Journal Article

 

Les hôteliers, les commercants, les promoteurs immobiliers et les gérants de lieux de divertissement ont longtemps prété attention à l’aspect de leurs magasins, de leurs halls d'entrée et de leurs salles de spectacle aux yeux des visiteurs. Désormais, des senteurs viennent s’ajouter à ces préstations. La plupart se tournent vers la société ScentAir, basée à Charlotte, pionnière dans la diffusion d'impressions olfactives.

Lobby ScentAir

Notre odorat est le sens le plus puissant en termes d'émotion et de mémoire, mais les commerçant ne s’y intéressent que depuis dix ans.

Ed Burke
|
Vice-président, Stratégie client et communications

ScentAir a débuté à Orlando, en Floride, en 1997, et s'est concentré sur le marketing olfactif dans les parcs d'attractions et à thème. En 2004, la société a été transférée à Charlotte par ses nouveaux propriétaires qui pensaient que la ville pouvait propulser la jeune entreprise au-delà de ses cinq employés. Douze ans plus tard, ScentAir compte 400 employés - environ la moitié à Charlotte, et le reste dans des bureaux à travers le monde, notamment à Londres, Paris, Hong Kong, Shanghai et dans certaines régions d'Europe, du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Asie. Des clients dans 109 pays font confiance à ScentAir pour les aider à développer et à diffuser une senteur subtile dans leurs espaces publics afin de faire une impression positive et subliminale aux visiteurs.

ScentAir est aujourd'hui le fournisseur de parfums commerciaux le plus important et le plus expérimenté, en termes de chiffre d'affaires, de clients et d'employés. L'entreprise a récemment répondu à des questions sur son activité internationale croissante :

Parlez-moi de la croissance des ventes internationales de ScentAir.

Il y a cinq ans, notre activité internationale représentait probablement moins de 10 % de notre activité. Elle tourne aujourd’hui autour de 20 %. Mais au cours de cette période, nos activités nationales ont également connu une croissance importante. Cette croissance a nécessité une véritable infrastructure en Europe, où nous avons non seulement des employés et des espaces physiques pour l'entreposage, mais aussi une équipe créative en France.

Comment cibler de nouveaux marchés ?

Les clients de l'hôtellerie et de la vie multi-familiale sont notre principal profl de clientèle. L'industrie hôtelière en est arrivée au point où si la marque de l'hôtel n'a pas de senteur caractéristique, c’est une aberration. Nous travaillons également beaucoup dans les casinos et dans le commerce de détail et le commerce spécialisé. Nous allons là où nos clients nous emmènent, et une fois que nous avons atteint une masse critique, nous y construisons nos opérations et nos infrastructures. Cela nous a permis de créer une antenne à Hong Kong, qui a commencé à se développer de manière significative en Asie. Nous avons maintenant quelques clients au Myanmar, alors qu'il y a deux ou trois ans, personne ne faisait d'affaires dans ce pays.

Quel est le travail effectué à Charlotte ?

Ici, nous faisons de la création et nous avons beaucoup d'expertise technique en matière de parfum. Nous avons des relations avec les maisons de parfums, qui composent les matières premières et nous les envoient dans de grands conteneurs. Nous fabriquons les systèmes de livraison et les assemblons à Charlotte. Nous fabriquons une série de systèmes de diffusion autonomes installés avec un système d'évaporation à sec et un ventilateur qui repoussera la senteur. Nous pouvons aussi livrer des senteurs par le biais d'un système de climatisation pour un très grand espace.

Vous êtes donc fabricant ?

Nous sommes clairement un fabricant. Nous sommes pleinement intégrés. Nous concevons et fabriquons les systèmes de diffusion. Une plus grande partie de ce que nous livrons à l'étranger est fabriquée aux États-Unis. Nos activités à Charlotte sont si solides que notre croissance internationale se traduit réellement par une efficacité et des économies d'échelle aux États-Unis, ainsi que par de meilleures performances financières et de meilleurs emplois à Charlotte.

En quoi les préférences olfactives sont-elles différentes dans le monde ?

Les clients du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique latine ont généralement des préférences pour les senteurs les plus fortes. Les épices et les notes boisées classiques résonnent davantage au Moyen-Orient, mais en Amérique latine, on préfère les senteurs florales. L'Asie et l'Europe du Nord aiment les senteurs moins fortes, plus légères.

Qu'est-ce qui vous préoccupe dans l'économie mondiale en ce moment ?

Nos préoccupations ne sont probablement pas aussi grandes que celles de certaines autres entreprises qui dépendent tellement du coût des matières premières. Je ne devrais pas dire que nous ne sommes pas inquiets, mais le marché est si mal desservi que nous pouvons encore prédire une croissance assez importante.